Bilan 3. Activités humaines, CO2 et effet de serre

Le dérèglement climatique est avéré :

  • la température moyenne augmente depuis plus d'un siècle ;
  • les glaciers fondent ;
  • les évènements climatiques extrêmes sont de plus en plus nombreux.

Les scientifiques ont étudié des carottes de glaces de l’Antarctique pour analyser la composition passée de l'atmosphère. Il ont montré dès 1957 un lien entre l'augmentation du dioxyde de carbone dans l'atmosphère et l'augmentation de la température sur Terre.

Le dioxyde de carbone fait partie des gaz à effet de serre. L'effet de serre sur Terre permet de maintenir une température moyenne propice à la vie. L'énergie lumineuse émise par le Soleil est transformée en énergie thermique par la Terre. Les gaz à effets de serre de l'atmosphère terrestre emprisonnent une partie de cette énergie thermique. Les calottes glaciaires atténuent cet effet de serre.

Plusieurs causes entrainent des anomalies de température (Soleil, éruption volcanique, el nino) mais les activités humaines sont les premières responsables d'une hausse globale des températures.

La production d'électricité, les transports produisent, par des réactions chimiques de combustion, du dioxyde de carbone. La déforestation réduit l’absorption du dioxyde carbone par les forêts.

Le taux de dioxyde de carbone est passé en quelques années de 0,034 % à 0,041 %. L'effet de serre s'accentue : le climat change.


Last modified: Friday, 17 May 2019, 1:01 PM